top of page

Pas de carrière. Une trajectoire artistique, de l’émoi brut, un déterminisme ignoré. Laurent Mut, ouvrier vacillant, poursuit le difficile objectif de retenir le sujet au sein d’un monde qui le nie par excès de vitesse. Il en résulte une écriture tourmentée, lyrique, sentimentale, intime et gorgée d’explosion introvertie que des soubresauts d’extase agrémentent. 

Né en 1989 à Miramas, il vit à Nîmes après avoir grandi dans le village de Lansargues. Cette implantation a sûrement favorisé son amour pour les tauromachies et notamment la corrida sur laquelle porte, entre autres, A Fleur d’épée, récit de voyage et premier livre qu’il publie en juin 2023, hors des canaux traditionnels de l’édition, en espérant le vendre par internet et à la sortie des arènes du sud de la France.   

Alors que personne ne l’attend, le public répond présent, d’abord en juin à l’occasion de la féria d’Istres, puis pendant l’été au cours duquel il vend son livre sur un stand, en contact direct avec les lecteurs, mais aussi par le bouche à oreille et sur la boutique du site internet qu’il a lui-même créé. L’ouvrage est également présent à la librairie Teissier de Nîmes où il réalise une séance de dédicaces pour la féria des Vendanges.  

 

Le 15 octobre, toujours à Istres, à l’occasion des débuts du jeune torero Marco Pérez, il vend les derniers exemplaires d’A Fleur d’épée, atteignant la rupture de stock en seulement quatre mois.

 

Fort de ce succès, il boucle en novembre le manuscrit d’un nouvel ouvrage taurin intitulé Contraquerencia, regroupant neuf textes, fictionnels ou non, qui décrivent la corrida tout en faisant écho à sa propre aventure littéraire.

 

Au mois de décembre 2023, il lance un blog sur son site internet puis l’étoffe pendant le début d’année 2024 avec des récits de voyage et des publications inédites sur le cinéma, la vie nocturne, la musique…

 

Au printemps 2024, il lance l’impression de Contraquerencia et, pour faire honneur à son titre, alors que le weekend de Pentecôte aurait pu lui être plus confortable à Nîmes, décide de le faire paraître à l'occasion de la féria de Vic-Fezensac…

à suivre...

bottom of page